Guinea, Republic of: Interview with David NG (French)

David NG (French)

Directeur Général (Banque de Développement de Guinée)

2017-11-20
David NG (French)

M. Ng, étant donné ses ressources énergétiques, minières et agricoles, la Guinée a le potentiel pour devenir un plus grand et plus important acteur dans la région. Selon vous, quelles sont d’autres opportunités d’investissement pour la Guinée ?

C'est un pays avec des ressources naturelles abondantes qui, pour la plupart, ne sont pas exploitées. Basé sur mon expérience ici, le pays a beaucoup de potentiel mais reste pauvre. Cela signifie qu'il manque un lien dans la chaîne. Espérons que, en tant que banque de développement, nous pouvons forger ces éléments ensemble pour améliorer cette condition.


Ces dernières années, le secteur des investissements étrangers est devenu compétitif en Afrique de l'Ouest, avec l’ensemble des pays se disputant pour obtenir le maximum d'investissements étrangers. Selon vous, quels sont les principaux avantages comparatifs de la Guinée par rapport aux autres pays de la région?

La Guinée a eu un gouvernement plus stable ces dernières années. C'est maintenant un pays où vous pouvez opérer en toute sécurité, avec un gouvernement engagé avec un leadership fort, des ressources naturelles abondantes et une population laborieuse. Si nous prenons en compte ces facteurs, ainsi que l'aspiration du pays à devenir un membre essentiel dans la région de l'Afrique de l'Ouest, nous pouvons clairement voir le potentiel du pays.


Sous la présidence de Son Excellence le Professeur Alpha Condé, le pays a fait de grands progrès en termes de transparence et de démocratisation. Cela encourage les investissements étrangers et stimule la croissance économique. Qu'est-ce que cela signifie pour le secteur bancaire et comment voyez-vous cela comme une opportunité d'attirer plus d'investissements étrangers ?

Une plus grande transparence sur les marchés et les processus démocratiques encourageront toujours les investisseurs à venir. L'encouragement du Président auprès des investissements étrangers soutient directement le développement du pays. Cependant, nous avons constaté que, malgré ce niveau de soutien, des défis subsistent. Mais notre équipe est maintenant bien établie en Guinée, nous avons les connaissances, les compétences de réseautage et les relations nécessaires pour surmonter ces obstacles afin de faire avancer les projets que nous avons entrepris.

Nous essayons d'améliorer la façon dont les choses sont faites ici et nous travaillons en collaboration avec le gouvernement pour améliorer le développement du pays. Ce n'est pas seulement la transparence qui rendra la Guinée plus attrayante pour les investisseurs, mais aussi une vision claire de la manière dont les opportunités sont accessibles. Lorsque les investisseurs verront ces opportunités (et évalueront le rendement), ils envisageront de créer leur entreprise et d'investir dans le pays. Mais ce processus dépend de la coopération des autorités dans le partage des informations vitales dont les investisseurs ont besoin pour s'engager en Guinée. Sans cela, le pays court le risque de décourager le soutien extérieur dont il a finalement besoin. Les hommes d'affaires se tourneront simplement vers d'autres pays.

Espérons que, en tant que banque de développement dotée d'une équipe de direction internationale, nous sommes en mesure de fournir et de transmettre plus efficacement des informations liées aux projets aux investisseurs intéressés et de surmonter les obstacles. C'est notre rôle principal ici.


Lancée en 2013 avec un capital contrôlé à 100% par un consortium d'actionnaires privés basé à Hong Kong, la BDG est la principale banque d'investissement de la République de Guinée avec un mandat clair pour soutenir le développement du pays. Comment décririez-vous l'expérience de BDG en Guinée depuis sa création ?

Nous avons fait face à de nombreux défis dans la première phase de création de la banque, y compris l'apprentissage et la familiarisation avec les pratiques locales.

Une épidémie d'Ebola nous a obligé à faire une pause de 18 mois dans le cadre de la réponse nationale. Malgré le risque, mes collègues sont tous restés en Guinée. À la fin de l'année 2015, nous avons commencé à capitaliser sur l'infrastructure qui avait été mise en place, faisant avancer les projets pour lesquels nous avions fait le travail de base. Le temps et l'investissement consacrés à la collecte des bonnes informations, aux études techniques de faisabilité et aux évaluations de la viabilité, ainsi qu'au renforcement de bonnes relations de travail avec les ministères du gouvernement, nous ont permis de faire de solides progrès.

Je suis arrivé au début de l'année 2017. Maintenant que l'accord-cadre entre la Chine et la Guinée a été signé, les accords de conseil, que nous avons déjà, sont en voie d'achèvement et d'autres clients potentiels, y compris des sociétés chinoises, nous choisissent pour gérer leur investissement.


La BDG a une concurrence accrue sur le marché avec des banques réputées telles que Afriland, Ecobank, SGBG et BICIGUI ou plus probablement BISIC, qui monopolisent plus de la moitié des parts de marché. Selon vous, quels sont les principaux avantages concurrentiels de BDG et comment votre modèle de travail vous différencie-t-il de ces concurrents ? Que faites-vous pour vous assurer qu'il reste aussi compétitif que possible et attire plus d’investisseurs ?

Nous n'avons pas de concurrents directs ici en Guinée parce que nous sommes la première et la seule banque de développement et d'investissement. J'ai dit à la Banque Centrale ici que nous n'essayons pas de concurrencer les 15 autres banques commerciales. Nos concurrents extérieurs peuvent essayer d'obtenir une licence de banque d'investissement après avoir vu ce que nous avons fait, mais ils doivent établir une présence dans leur propre marché de niche. Nos principaux avantages compétitifs résident dans les domaines suivants:

1.    Connaissance des marchés d'investissement étrangers, asiatiques et plus particulièrement chinois.
2.    Savoir-faire et compréhension des projets importants pour le pays.
3.    Les informations vitales que nous avons obtenues grâce aux études de faisabilité, des rapports techniques et des études environnementales sur les projets importants du pays;
4.    Nos bonnes relations de travail avec les ministères et le gouvernement
5.    Notre capacité à communiquer avec des potentiels investisseurs.
 
En fin de compte, nous nous efforçons de trouver des investisseurs stratégiques à long terme dont les objectifs correspondent à l'intérêt national. Nous espérons travailler sur des projets qui offrent une bonne valeur, avec des partenaires possédant une forte expertise technique et, avec ces investisseurs, nous organiserons une structure financière viable au bénéfice de tous les participants. Il est important de considérer dans la même mesure les risques et les avantages pour l'État et nos partenaires stratégiques pour chaque projet.


L'intérêt de BDG pour le développement socio-économique de la Guinée est clair. Vous vous concentrez directement sur les axes principaux du développement de la Guinée. Nous entendons par là que vous vous concentrez sur l'autonomisation des ressources financières vers les secteurs à fort potentiel de développement futur tels que les infrastructures, les mines, les ressources agricoles et la production d'énergie. Comment votre banque joue-t-elle un rôle clé dans le développement social et économique du pays?

Premièrement, nous offrons un service de conseil pour ceux qui souhaitent investir en Guinée. Nous pouvons fournir un aperçu du panorama du pays et suggérer comment allouer leur investissement efficacement.

Nous avons également un pacte de responsabilité sociale des entreprises avec la Guinée. Nous avons des clients qui participent directement au développement du pays et qui utilisent également les meilleures pratiques pour réduire l'impact de leurs opérations sur l'environnement. Nous collaborons efficacement parce que nous parlons la même langue et que nous avons une approche de gouvernance d'entreprise qui s'accorde à la fois avec nos clients et les valeurs de la République de Guinée.

Par exemple, le Fond vert pour le climat (le principal véhicule des Nations unies pour le financement de projets verts) étudie les opportunités en Guinée. Nous poursuivons maintenant l'accréditation avec ce fond afin de soutenir ce processus.

Nous participons également à un projet qui aide le Ministère des Mines à améliorer ses opérations et les moyens de subsistance des mineurs artisanaux, en achetant une machine pour laver l'or afin de rationaliser le processus d'extraction.


Maintenant, grâce a des très bonnes relations bilatérales entre la Chine et la Guinée, l'intérêt des investisseurs chinois sur les ressources et le développement de la Guinée est de plus en plus visible. Lors de sa visite d'Etat en Chine l'année dernière, le président Alpha Condé s'était dit: "Nous voulons que la coopération économique avec la Chine soit plus forte que la coopération politique". Quel genre de résultat espérez-vous de cette coopération entre les deux pays? Qu'est-ce que cela peut apporter au secteur bancaire?

Le gouvernement guinéen a récemment signé un accord-cadre de 20 milliards de dollars avec le gouvernement chinois, promettant ses droits miniers sur la bauxite en échange d'un financement pour des projets approuvés par le gouvernement. Pour nous, cela crée des opportunités et des défis pour conseiller les sociétés qui veulent soumettre des propositions pour approbation et la réception de financement dans le cadre de cet arrangement. Le secteur bancaire dans son ensemble en bénéficiera également, car le financement sera injecté, et les PME, elles aussi, en tireront profit.


Monsieur Ng, vous dirigez maintenant BDG, une banque qui dirige un important financement du développement et de l'exploitation des ressources du pays de Guinée. Quelles sont les principales qualités requises pour réussir en tant que leader aujourd'hui?

J'ai passé 35 ans dans le secteur bancaire à Hong Kong après mon MBA de l'université chinoise et mon échange avec l'université de New York. J'étais sur le point de prendre ma retraite avant que les actionnaires de la banque ne demandent mon aide. C'était un défi que je ne pouvais pas refuser.

La première chose que j'ai faite ici a été de partager avec mes collaborateurs la mission de la banque. Je veux que la banque soit reconnue comme ayant les meilleures pratiques et la bonne gouvernance. Je veux que la banque atteigne les objectifs financiers de nos actionnaires. Je veux que la banque soit entièrement conforme aux règlements. Je veux que notre banque soit un employeur de choix. Je veux que notre personnel soit heureux de venir travailler tous les jours et que notre banque contribue à l'économie de la Guinée.

Pour le faire, nous nous appuyons fortement sur les meilleures pratiques qui, en fin de compte, mèneront à des bénéfices, à une conformité démontrable, à une gouvernance ferme et au respect de toutes nos relations.


Au cours de votre travail à la tête de cette prestigieuse société dans le secteur bancaire en Guinée. Quelle est la plus grande réalisation pour laquelle vous voulez qu'on se souvienne de vous?

Si l'on se souvient de moi: "Le DG de Hong Kong qui met l'accent sur les meilleures pratiques, la gouvernance d'entreprise et les bonnes performances qui ont contribué à l'économie de la Guinée." Cela me rendrait très fier.


Enfin, les lecteurs du South China Morning Post incluent la plupart des hommes d'affaires et des politiciens les plus influents de Chine et du monde entier. Avez-vous un dernier message à leur adresser sur la Guinée pour les encourager à venir faire des affaires et investir ici?

Il existe de nombreuses opportunités d'affaires inexploitées ici en Guinée, pour répondre à la plupart des appétits. J'invite les investisseurs et les entreprises intéressés à nous rendre visite pour découvrir par eux-mêmes comment nos conseils peuvent aider à réaliser à la fois leurs objectifs commerciaux et à soutenir les objectifs de développement de la Guinée.

20 Years - World Investment News